Michel Saint-Luc


Il est né à Bordeaux un jour de Septembre et a passé ses 20 premières années entre la ville et l'océan avant de ne plus quitter l'eau.

 

Turner, Dali, Warhol, Picasso, Basquiat, de Stael, mais aussi Rimbaud, Cocteau, Bowie furent les grands chocs de sa vie.

 

Ecriture, peinture, musique, décoration... toutes les formes d'expression artistique et de créativité l'ont toujours fasciné.

Il s'est d'abord lancé en poésie, écrivant dans des revues et publiant plusieurs recueils tout en suivant parallèlement un parcours professionnel dans ma décoration.

 

Puis en 1998 il a ouvert sa galerie à Andernos-les-bains sur le Bassin d'Arcachon, présentant au fil des ans des centaines d'oeuvres d'artistes différents avant de se recentrer exclusivement sur ses propres créations.

 

Et là, au plus près de l'eau et des embruns, il écrit toujours mais surtout il peint : l'eau, le ciel, l'océan, le Bassin, ses voyages, se rêves de grand large, des ambitions, des atmosphères, en essayant de mettre dans ses toiles cette poésie que depuis toujours il aime et dont il se nourrit.

 

Le réalisme, le rendu photographique, il ne s'en soucie pas vraiment ou très peu. Ce qui compte pour lui c'est l'ambiance, l'impression, la sensation, tout ce qui laisse de la place à l'imaginaire, au ressenti, au rêve, à l'évasion.

Contemplatif et rêveur de nature, il plaque ses états d'âme dans sa toile.

 

Ses toiles, ce sont surtout des paysages marins qu'il travaille de manière fluide, avec des couleurs douces, légères, nuancées, sublimant le dessin pour flirter avec l'abstraction, dans la quête constante d'en restituer la lumière.

 

C'est un fils de l'Aquitaine, de Bordeaux, de Bassin d'Arcachon et de la côte océane où l'on se sent bien dans les demi-teintes. Pas dans les extrêmes. Sa peinture est le reflet de ce qu'il est.